Guêpes et Frelons - Le Forum
Bienvenue sur le forum G&F,
En tant qu'invité vous pouvez lire tous les sujets et poster dans les rubriques de questions (questions générales : biologie, alimentation, nid, frelon asiatique, suggestions d'amélioration)
Bonne visite !
Derniers sujets
» EN NOVEMBRE MON FUSHIA ETAIT ENVAHI FR FRELONS
Aujourd'hui à 10:52 par Sha-ka

» Frelon européen ??
Mar 17 Oct 2017 - 19:44 par Antoine

» Présentation
Mar 17 Oct 2017 - 11:00 par TOSTAKI

» Guêpes sous toiture
Dim 15 Oct 2017 - 20:25 par Antoine

» protection crabro2017
Mer 11 Oct 2017 - 18:03 par Unclemike

» frelon asiatique protégeant une ruche contre d'autres frelons
Lun 9 Oct 2017 - 19:47 par Antoine

» Bonjour à tous
Lun 9 Oct 2017 - 19:34 par Antoine

» Intrusions dans la maison - automne
Lun 9 Oct 2017 - 19:33 par Antoine

» Frelon dans la maison
Lun 9 Oct 2017 - 19:24 par Antoine

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 39 le Ven 19 Oct 2012 - 14:06

Retour aux sources printannier...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Retour aux sources printannier...

Message  Antoine le Sam 17 Mar 2012 - 20:37

Salut à tous,
Une petite balade et un peu de soleil, rien de tel pour l'observation de mes protégées qui décidément me réserve toujours des surprises. Aujourd'hui je tombe sur un magnifique site de nidification : d'anciens lampadaires municipaux entassés sur l'herbe au beau milieu d'un terrain en plein soleil (encore une preuve de la grande imagination des guêpes... mais nous y reviendrons avec la création de la rubrique "sites de nidification"). Ni une, ni deux, l'occasion est rêvée : je fonce ! J'inspecte le pied creux des tubes en aluminium et voila que je tombe sur un premier nid de polistes abandonné, puis un second puis celui-ci :



Première réaction : génial une fondation (même si ça me paraissait un peu tôt pour qu'elle soit aussi avancée) puis je me rends compte que cette jeune fondatrice se trouve sur un vieux nid. J'inspecte alors les autres poteaux, au total une dizaine de fondatrices de Polistes dominulus dont la plupart étaient situées sur de vieux nids parfois en groupe (de 2 à 4). Lorsque je les dérange trop, elles s'envolent et reviennent dans un poteau où il y a un vieux nid sans hésiter comme si elles connaissaient déjà le lieu ! Au final, il semble qu'il s'agisse juste de fondatrices récemment sorties de diapause et venant se réchauffer sur leur ancien site de nidification. Je suis certain qu'elles ne réutiliseront pas les nids (c'est parfois possible chez les polistes ce qui explique en partie ces observations mais reste très exceptionnel) et qu'elles installeront leur fondation près des vieux nids. J'avais souvent vu des polistes revenir sur leur ancien site de nidification d'une année sur l'autre mais c'est la première fois que j'assiste à ce comportement que je ne saurai expliquer... si quelqu'un à une suggestion ou une explication, c'est avec plaisir...





Bien entendu je surveille ça de près pour essayer d'en savoir plus et réaliser un suivi des fondations 2012 Wink
avatar
Antoine
Modérateurs
Modérateurs

Messages : 1497
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 31
Localisation : Yvelines

Voir le profil de l'utilisateur http://guepes_frelons.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

En attendant que la pluie passe...

Message  Antoine le Jeu 22 Mar 2012 - 16:25

Bonjour à tous,
Aujourd'hui, temps exécrable avec pluie intense mais je ne peux pas rester enfermé. Je décide d'aller voir mes protégées en espérant pouvoir faire un recensement des fondatrices à l'abri de la pluie. Elles sont au rendez-vous et blotties les unes aux autres (11°C ambiant) toujours non loin des vieux nids. Cette sociabilité est typique des polistes et je ne pense pas que l'on puisse observer d'autres espèces faire de même. Difficile d'imaginer qu'il puisse y avoir de la concurrence entre elles pour la nidification d'ici quelques semaines... Mais chez le genre Polistes plusieurs fondatrices peuvent s'associer pour construire un nid (seules guêpes sociales européennes à pouvoir le faire). J'espère observer cela cette année !






Peut-être occupent-elles le site de nidification pour dissuader d'autres fondatrices d'y venir et ainsi garder l'endroit avant leur propre fondation ? En tout cas elles "savent" qu'elles y sont à l'abri...
avatar
Antoine
Modérateurs
Modérateurs

Messages : 1497
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 31
Localisation : Yvelines

Voir le profil de l'utilisateur http://guepes_frelons.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Premières fondations 2012

Message  Antoine le Dim 1 Avr 2012 - 19:55

Bonsoir à tous,
Comme je m'y attendais voici les premières fondations 2012...
Et surprise : l'une des fondations a été commencée par 4 fondatrices (ce qui n'est pas rare chez les polistes). Ce week-end sur une vingtaine de nids observés, 20% présentaient entre 2 et 4 fondatrices chez Polistes dominulus. Je mettrai des photos dans une toute nouvelles rubrique "Suivi des colonies" Wink








Et d'autres vont suivre car il y avait encore beaucoup de fondatrices isolées à tourner près des vieux nids des années précédentes et à inspecter toutes les anfractuosités disponibles !
avatar
Antoine
Modérateurs
Modérateurs

Messages : 1497
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 31
Localisation : Yvelines

Voir le profil de l'utilisateur http://guepes_frelons.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Bilan de l'observation

Message  Antoine le Lun 23 Avr 2012 - 19:56

Bonsoir,
Voici les photos d'aujourd'hui. Les colonies évoluent et contrairement à ce que j'imaginais, pas de nouveau nid... les fondatrices isolées ont rejoint les fondations déjà édifiées renforçant la polygynie [plusieurs fondatrices] déjà en place. La fondation la plus peuplée compte 6 fondatrices !! C'est le nombre maximum que j'ai rencontré depuis que j'observe les guêpes.



Un autre nid dans un autre poteau :



Bilan de l'observation : la polygynie semble être pratique courante chez Polistes dominulus puisque pour 2012 sur 11 fondations en suivi, 5 présentent plus d'une fondatrice soit 45% (de 2 à 6 fondatrices). Il semble que la période de mauvais temps prolongée du début de mois d'avril renforce ce comportement puisque les fondatrices qui cherchaient à nidifier tardivement ont rejoint des fondations en cours pour se mettre à l'abri de la pluie et du vent. Dans un cas j'ai observé une fondatrice dont un nid a été détruit rejoindre la fondation de la première photo (6 fondatrices).
avatar
Antoine
Modérateurs
Modérateurs

Messages : 1497
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 31
Localisation : Yvelines

Voir le profil de l'utilisateur http://guepes_frelons.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Nouvel exemple

Message  Antoine le Mer 25 Avr 2012 - 20:06

Bonsoir,
Autre exemple à un autre endroit ! Ici une nouvelle fondation a été installée près d'un vieux nid (certainement de l'année précédente vu l'état de conservation encore correct). Il s'agit probablement du nid dont sont issues les fondatrices qui sont revenues sur leur ancien site de nidification pour construire à leur tour leur propre colonie. Encore un cas de polygynie : 5 fondatrices Wink

Au passage, notez la différence de taille entre les cellules de la nouvelle construction et celles de l'ancienne. Les cellules de la jeunes fondation seront surélevées au fur et à mesure de la croissance des larves et probablement à nouveau surélevées lors de la production des sexués cet été avec la réutilisation de ces cellules.


avatar
Antoine
Modérateurs
Modérateurs

Messages : 1497
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 31
Localisation : Yvelines

Voir le profil de l'utilisateur http://guepes_frelons.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Publication et conclusion !

Message  Antoine le Lun 30 Avr 2012 - 13:12

Salut,
Ce weekend je suis tombé par hasard sur une publication qui explique ces observations. Voici une partie de la traduction (la traduction plus complète se trouve ici : Dapporto & Palagi, 2006)

A la fin de l’été dans les régions tempérées, les fondatrices Polistes se regroupent dans des zones abritées [notamment P. dominulus]. La formation de groupes est le point de départ de l’hibernation de nombreuses espèces du genre Polistes. L’hibernation est généralement divisée en 3 phases : la pré-hibernation – la diapause – la phase post-hibernation (Yoshikawa 1963). Durant la phase de pré-hibernation, les fondatrices s’agrègent dans des abris temporaires où les insectes ne sont pas complètement endormis. Au début de l’hiver, quand les températures chutent, les guêpes Polistes migrent vers des quartiers plus profonds et plus protégés appelés hibernacula où elles effectuent leur diapause. Lorsque les températures remontent en tout début de printemps, les guêpes deviennent actives et la phase post-hibernation commence. Cette phase finale de l’hibernation se termine avec l’apparition des fondations.

Parmi les espèces du genre Polistes, P. dominulus semble être une exception dans les règles d’association entre consœurs. Il a été démontré que près de 35% des groupes d’hibernation ne sont pas composés de « consœurs » (Queller et al., 2000). Finalement, des observations récentes révèlent que les profils cuticulaires de reconnaissance colonie-dépendant sont perdus durant l’hibernation. En conclusion, même si P. dominulus peut perdre sa signature coloniale durant la diapause, le nid retient sa signature coloniale en hydrocarbures pendant l’hiver (Sumana et al., 2005), ce qui permet aux guêpes de le reconnaître au printemps (Starks, 2003). Cette observation nous permet d’émettre l’hypothèse qu’en retournant au nid natal, les individus peuvent réacquérir leur odeur coloniale via la signature en hydrocarbures qui permettra de faciliter la reconnaissance entre consœurs. L’acquisition de l’odeur coloniale après un bref passage sur le nid est bien connue chez les jeunes imagos et les parasites de Polistes.

Pardi (1942) reporte qu’au sein de ces agrégats pré-hibernation, des guêpes combattent parfois en se redressant, s’empoignent avec les pattes avant et essaient de se mordre les unes, les autres. Dans certains cas, il n’y a « pas de gagnant ni perdant » mais dans d’autres cas, l’une des 2 fondatrices adopte une posture de soumission et parfois régurgite un peu de nourriture à sa concurrente. D’autres observations faites par Rau (1930) et Pardi (1942) dans des agrégats post-hibernation montrent aussi de tels comportements. Un ensemble de données montrent que des individus « aides » apportent ainsi des quantités significatives de nourriture ce qui suggère que les autres guêpes de l’agrégat ne s’exposent pas aux coûts de la collecte de nourriture (risque de prédation et cout énergétique).

Nous avons suggéré que les rencontres sociales dans les groupes de pré-hibernation peuvent permettre d’obtenir très tôt - et peut être d’augmenter – le potentiel dominant d’individus bien avant la phase de nidification (Dapporto et al, 2006). Ainsi, les fondatrices engagées dans des interactions de domination obtiennent des résultats immédiats (recevant de la nourriture des « aides ») et des bénéfices ultérieurs (augmenter et affirmer leur propre potentiel reproducteur) dans une « zone neutre ».


avatar
Antoine
Modérateurs
Modérateurs

Messages : 1497
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 31
Localisation : Yvelines

Voir le profil de l'utilisateur http://guepes_frelons.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

2013

Message  Antoine le Dim 24 Mar 2013 - 14:52

Je profite d'un nouveau message sur ce fil pour ajouter la photo d'un cluster de diapause (groupes de fondatrices en repos hivernal) postée par gabiandu13 sur son sujet "nid de guêpes XXL" (photo de janvier 2013) :
Ici le réveil intervient à la même période que l'année dernière, première observation de fondatrices sur le même site que ci-dessus le 9 mars 2013. Et mieux encore, les fondatrices se placent exactement aux mêmes endroits qu'au printemps 2012 ! Regardez les photos 2 et 3 du post et celle-ci :



avatar
Antoine
Modérateurs
Modérateurs

Messages : 1497
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 31
Localisation : Yvelines

Voir le profil de l'utilisateur http://guepes_frelons.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re : réemploi des mêmes sites

Message  Ami Menoptere le Dim 24 Mar 2013 - 19:38

Les fondatrices qui se placent aux mêmes endroits que l'année dernière ! On pourrait imaginer que comme dans le cas de la Coccinelle asiatique (Harmonia axyridis), les individus laissent des phéromones pour retrouver les sites de l'année précédente. Certaines études iraient-elles dans ce sens ?
avatar
Ami Menoptere
Modérateurs
Modérateurs

Messages : 440
Date d'inscription : 29/01/2013
Localisation : Nord-Est de la France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux sources printannier...

Message  Antoine le Mar 26 Mar 2013 - 9:17

Oui normalement les hydrocarbures cuticulaires (molécules chimiques impliquées dans la reconnaissance entre individus et stades de développement chez les insectes sociaux) déposés par les individus à la surface du nid permettent aux fondatrices de retrouver le nid "parental" l'année suivante. Mais à ma connaissances il n'y a pas d'études montrant la "durée de vie" de ces hydrocarbures qui semblent pouvoir persister dans les endroits abrités... C'est un "cercle vicieux", à chaque fois qu'un individu revient sur un site il redépose à nouveau des hydrocarbures qui attireront les suivants Very Happy .
avatar
Antoine
Modérateurs
Modérateurs

Messages : 1497
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 31
Localisation : Yvelines

Voir le profil de l'utilisateur http://guepes_frelons.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux sources printannier...

Message  Dipsacus le Mer 27 Mar 2013 - 14:22

Super intéressantes comme observations !! lire
Belle preuve de plasticité comportementales chez les polistes. Pour le retour aux sources...elles ont peut-être la nostalgie de leur ancienne maison ! Laughing
avatar
Dipsacus
V.I.P
V.I.P

Messages : 150
Date d'inscription : 27/11/2012
Localisation : Selestat

Voir le profil de l'utilisateur http://cabanedetellus.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux sources printannier...

Message  Antoine le Mar 23 Avr 2013 - 20:41

Encore un bel exemple pour cette année, toujours sur le même site. Nouvelle fondation à 2 pattes de l'ancienne !

avatar
Antoine
Modérateurs
Modérateurs

Messages : 1497
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 31
Localisation : Yvelines

Voir le profil de l'utilisateur http://guepes_frelons.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux sources printannier...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum