Guêpes et Frelons - Le Forum
Bienvenue sur le forum G&F,
En tant qu'invité vous pouvez lire tous les sujets et poster dans les rubriques de questions (questions générales : biologie, alimentation, nid, frelon asiatique, suggestions d'amélioration)
Bonne visite !
Derniers sujets
» Déplacement frelons.
Aujourd'hui à 22:22 par aureel

» Présentation
Aujourd'hui à 22:07 par aureel

» Durée vie guêpier sans ressources
Aujourd'hui à 18:39 par Coopyn

» Présentation.
Dim 12 Aoû 2018 - 10:01 par vitalis50

» Une énorme tache d'humidité au plafond, et c'est le drâme
Sam 11 Aoû 2018 - 15:13 par legatomusique

» Identification svp
Sam 11 Aoû 2018 - 13:48 par pat.

» Identification d'un nid de guêpes!
Ven 10 Aoû 2018 - 12:11 par letelfayen

» des polistes font les statues!
Ven 10 Aoû 2018 - 8:12 par Marial01

» Nids de guêpes
Ven 10 Aoû 2018 - 6:52 par Fany

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 238 le Lun 1 Jan 2007 - 3:10

Dame Frelonne : l'histoire du nichoir n°3...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Re: Dame Frelonne : l'histoire du nichoir n°3...

Message  Antoine le Sam 13 Juil 2013 - 20:27

Il fallait s'y attendre sur ce secteur, la prédation commence... Cet après-midi (31°C), il y avait du monde sur la porte du nichoir et la plupart de ces abeilles "stationnant" semblaient passives. Il n'a pas fallu attendre bien longtemps avant de voir apparaitre une chasseuse du frelon asiatique Vespa velutina à l'entrée du ruchoir. En moins d'1 minute, une fourageuse de retour est emportée puis dépecée. L'ouvrière revenait toutes les 15-20 minutes environ et j'ai pu observer 5 abeilles disparaitre, à chaque fois en moins d'une minute d'attente devant l'entrée... L'été va être rude pour cette colonie mais ça sera l'occasion de voir comment peut se défendre un essaim sauvage sans aucune aide contre l'agresseur. Pour l'instant pas franchement de réactions de la part des abeilles (voir vidéo), j'en suis d'ailleurs surpris...








avatar
Antoine
Modérateurs
Modérateurs

Messages : 1534
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 32
Localisation : Yvelines

Voir le profil de l'utilisateur http://guepes_frelons.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re :

Message  Ami Menoptere le Dim 14 Juil 2013 - 11:53

Bonjour,
Le suivi de ce nichoir à Frelon squatté par des Abeilles me semble aussi très intéressant.
Pour préciser leur race, je dirais que les habitantes du nichoir ne sont pas des Abeilles noires indigènes étant donnée la coloration de leur abdomen.
avatar
Ami Menoptere
Modérateurs
Modérateurs

Messages : 440
Date d'inscription : 29/01/2013
Localisation : Nord-Est de la France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dame Frelonne : l'histoire du nichoir n°3...

Message  Antoine le Mer 14 Aoû 2013 - 21:41

Le ruchoir se porte toujours bien. La prédation de Vespa velutina a légèrement augmenté mais les chasseuses sont petites et il n'y en a pas une en permanence devant la ruche. Par contre le rythme des captures c'est légèrement accéléré mais reste faible pour la saison (8 captures en 30 minutes). Chose surprenante pour la saison (mais peut-être pas pour cette année), j'ai vu une petite ouvrière du frelon asiatique attraper une abeille, tomber dans les broussailles, lâcher sa proie trop grosse puis recommencer. Après 2 échecs, la 3ème tentative fut la bonne en tuant directement l'abeille sur le coup. Je n'avais jamais vu un frelon asiatique rater sa proie après capture auparavant. Voila certainement pourquoi les premières ouvrières printanières s'attaquent peu aux abeilles, elles ne sont pas assez puissantes et l'opération devient risquée... La pression de prédation va t-elle augmenter significativement dans les 2 mois à venir ?






avatar
Antoine
Modérateurs
Modérateurs

Messages : 1534
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 32
Localisation : Yvelines

Voir le profil de l'utilisateur http://guepes_frelons.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

dame frelonne

Message  lavignotte le Mer 14 Aoû 2013 - 22:01

En Béarn c'est parti aussi, ils sont bien là, 1à 2 pour l'instant. Mais les nids sont annoncés aussi.
Il faut attendre un mois et demi pour les sexués.
Heureusement que les muselières sont là.
avatar
lavignotte
V.I.P
V.I.P

Messages : 51
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 76
Localisation : PAU

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dame Frelonne : l'histoire du nichoir n°3...

Message  Dipsacus le Mer 14 Aoû 2013 - 22:15

Antoine, je ne suis pas du tout un spécialiste du comportement de du frelon à pattes jaunes, mais je me demande si ce genre d'observations à déjà été réalisées ? En tous cas tu fait sans doute partie des pionniers du genre !yes
avatar
Dipsacus
V.I.P
V.I.P

Messages : 150
Date d'inscription : 27/11/2012
Localisation : Selestat

Voir le profil de l'utilisateur http://cabanedetellus.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dame Frelonne : l'histoire du nichoir n°3...

Message  Antoine le Ven 23 Aoû 2013 - 16:44

@Mick : jusqu'à présent ce sont des observations simples mais celles qui arrivent sont bien plus prometteuses...

En peu de temps la situation a radicalement changé et notre charmante petite colonie commence à subir une très forte pression de prédation. J'ai vite vu que les choses étaient différentes avec l'agglutination de paquets d'abeilles sur la porte du ruchoir (je suppose que vu la configuration elles ne peuvent pas faire "la barbe" comme sur une planche d'envol de ruche traditionnelle). En 2 semaines, nous sommes passé d'1 frelon de temps en temps à 2 chasseuses en permanence devant le ruchoir avec des épisodes où 3 à 6 frelons se tiennent à la file indienne devant l'entrée... Les images de la vidéos sont édifiantes (en particulier autour de 1'30'')



Sur la vidéo on observe le comportement classique de "chamaille" des frelons. Dès qu'il y a un nouvel arrivant, les individus en vol stationnaire fonce dessus pour le "sentir" (hydrocarbures cuticulaires). S'il appartient à la même colonie, il sera toléré mais il y aura du rentre dedans pour la capture ou si les chasseuses se gênent. Si c'est un intrus il sera poursuivit et harcelé jusqu'à ce que l'un des engagés s'éloigne...

Sur 1h d'observation avant hier entre 18-19h :
8 minutes sans frelons
38 avec 2 frelons
11 avec 3 frelons
1 avec 5 frelons
2 avec 6 frelons

Sur 1h d'observation hier entre 18-19h :
0 minutes sans frelons
59 minutes avec 2/3 frelons
1 minute avec 5 frelons

Je pense qu'il y a 2 nids différents dans le secteurs car certaines ouvrières sont tolérées et d'autres non, il y a aussi 2 tailles très différentes d'ouvrières correspondant à un nid moyen et un autre plus développé (je n'ai pas réussi à les trouver pour le moment et ils ne semblent pas tout près...) Nous ne sommes que fin août, qu'en sera t'il de la prédation fin septembre ?? En fin d'année les frelons vont-il entrer dans la ruche si elle est affaiblie ? Vu l’arrière saison en pays toulousain la prédation ne fait surement que commencer, ce qui est intéressant ici contrairement à toutes les études menées c'est qu'il y a qu'une seule colonie à supporter la pression et que c'est un essaim sauvage.

La "barbe" (voyez la différence de comportement comparé au 13 juillet !) :




avatar
Antoine
Modérateurs
Modérateurs

Messages : 1534
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 32
Localisation : Yvelines

Voir le profil de l'utilisateur http://guepes_frelons.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Des prémices de défense ?

Message  Antoine le Mer 25 Sep 2013 - 17:16

Toujours de la prédation devant le ruchoir (2 chasseuses en permanence). Le paquet d'abeilles est de plus en plus compact. Mais cette fois je retrouve un cadavre de Vespa velutina au sol : ailes tronquées, antennes arrachées, celui-ci à passé un sale quart d'heure. Autre élément : tant qu'il y a plusieurs chasseuses, le paquet d'abeilles reste serré. Dès qu'il n'en reste qu'une seule (ce qui est plutôt rare), les abeilles dissocient partiellement le paquet et une colonne se dirige vers l'intrus en "tendant les pattes" pour tenter de l'attraper. Au cours de cette manœuvre, il arrive qu'une petite boule d'abeille soit dissociée du reste du paquet. Elles restent alors en boule et en position de défense jusqu'à ce que l'intrus disparaisse puis elles regagnent le paquet...



Configuration en paquet, plusieurs chasseuses :


Déplacement vers l'unique chasseuse :


"Boule" isolée du reste de la grappe :


Cette colonie commence manifestement à être agacée par la prédation, d'autant qu'il y a beaucoup d'activité de la part des abeilles en ce moment (floraison du lierre ?)
avatar
Antoine
Modérateurs
Modérateurs

Messages : 1534
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 32
Localisation : Yvelines

Voir le profil de l'utilisateur http://guepes_frelons.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dame Frelonne : l'histoire du nichoir n°3...

Message  Antoine le Dim 13 Oct 2013 - 19:59

Aujourd'hui, 25°C, une belle activité et très peu de prédation : les abeilles vont et viennent tranquillement. La raison : un énorme lierre en floraison à 50 mètres du ruchoir, dedans des dizaines de frelons "détournés" à la chasse V. velutina et V. crabro (que je n'ai jamais vu au ruchoir). Tous types de proies capturées : guêpes, mouches, abeilles solitaires et mellifères. Un peu de répit avant l'hiver !




avatar
Antoine
Modérateurs
Modérateurs

Messages : 1534
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 32
Localisation : Yvelines

Voir le profil de l'utilisateur http://guepes_frelons.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dame Frelonne : l'histoire du nichoir n°3...

Message  Antoine le Sam 16 Nov 2013 - 19:30

Le 10 novembre, peu d'activité chez les abeilles (à peine une entrée/sortie par minute). En 40 minutes d'observation, seule une ouvrière VVn observée. La prédation durera donc jusqu'à ce que les abeilles entrent en repos hivernal.



Aujourd'hui, aucune activité. Je profite de la température extérieure basse (8°C) mais pas encore trop froide pour voir de plus près comment se porte la colonie... Elle restera ensuite tranquille durant le reste de l'hiver. Ouverture de la trappe de visite pour commencer :





Ouverture de la façade du nichoir pour tenter de voir l'état des réserve et de la grappe d'abeilles (bien active) :









Du coup j'ai quelques questions pour les apis du forum, est-il normal qu'il n'y ait pas de cellules operculées ? Je pensais que les réserves seraient operculées... J'ai bien peur qu'il n'y ait pas assez de réserves pour que la colonie puisse passer l'hiver, on voit sur la photo 2 de la trappe de visite qu'il semble y avoir du miel mais pas suffisamment, non ? Le paquet d'abeille ne me semble pas bien gros (mais c'est un essaim sauvage), qu'en pensez vous ? Le nichoir restera en place cet hiver, nous verrons bien d'ici mars...
avatar
Antoine
Modérateurs
Modérateurs

Messages : 1534
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 32
Localisation : Yvelines

Voir le profil de l'utilisateur http://guepes_frelons.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dame Frelonne : l'histoire du nichoir n°3...

Message  Sha-ka le Dim 17 Nov 2013 - 9:16

Généralement il faut éviter d'ouvrir à moins de 15°, à cette température les abeilles ne sortent plus et restent en grappe pour se chauffer.
Il y a effectivement peu de miel mais c'est difficile à jauger vu que ce ne sont pas des dimensions standard (pour une ruche dadant 10 cadres, il faut 16-20 kilos de miel pour qu'elles puissent passer l'hiver, soit 4-5 cadres de miel). Ceci dit le miel n'a pas besoin d'être operculé, elles operculent la cellule quand elle pleine, si elle ne l'est pas elles ne l'operculent pas, mais le miel peut être consommé.
avatar
Sha-ka
Modérateurs
Modérateurs

Messages : 952
Date d'inscription : 20/10/2013
Localisation : Alsace

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lelision.com

Revenir en haut Aller en bas

N°3

Message  lavignotte le Dim 17 Nov 2013 - 12:06

Tu vas garder cette colonie à une seule condition, il faut maintenir la nourriture et faute d'en avoir comme visible, il faut en mettre. Pour cela le candi est pour moi la voie royale mais si tu ne peux pas en disposer le Kilo de sucre en morceaux convient aussi et il peut faire office de remplacement salvateur, l'idéal voudrait qu'il soit au plus près de la grappe.
Pour mémoire a cette période et c'est la question récurrente pour la mise en hivernage de la colonie, une ruche Dadant 10 cadres doit peser tout compris 33Kg pour passer sans encombre l'hiver..
avatar
lavignotte
V.I.P
V.I.P

Messages : 51
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 76
Localisation : PAU

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dame Frelonne : l'histoire du nichoir n°3...

Message  Dipsacus le Lun 18 Nov 2013 - 16:20

ça va être l'occasion de vérifier une hypothèse.lire 

le taux de survie des colonies sauvages la première année est faible (moins de 40%), la mortalité serait en grande partie due au manque de réserves pour l'hiver. Les abeilles ont due elles-même construire  l'intégralité des rayons et donc consommer beaucoup plus de miel que pour une colonie non batiseuse.

Cela pourrait expliquer pourquoi les essaims sont très attirés par les rayons abandonnés d'anciennes colonies, ils économiserai ainsi beaucoup d'énergie à ne pas construire les rayons et ils sont capable d'engendrer bien plus de provisions. Le taux de survie d'un essaim occupant un ancien nid serai ainsi beaucoup plus élevé.

En gros les essaims pionnier sont "sacrifiés" pour que les suivants aient plus de chance, ce qui au final reste intéressant si l'on considère qu'une colonie est capable de produire un ou plusieurs essaims par an. Cette hypothèse n'est pas de moi, mais je me rappel plus dans quel livre j'ai lut ça ! Rolling Eyes
avatar
Dipsacus
V.I.P
V.I.P

Messages : 150
Date d'inscription : 27/11/2012
Localisation : Selestat

Voir le profil de l'utilisateur http://cabanedetellus.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

dame frelonne

Message  lavignotte le Lun 18 Nov 2013 - 17:39

tu parles comme un oracle.
une colonie dite sauvage est maitre de son travail et de ses provisions contrairement  à la ruche conduite qui elle se voit priver de son grenier. La colonie sauvage doit lutter contre les divers parasites surtout varroa destructor.
En règle générale ce sont les phéromones seulement qui attirent les essaims vagabonds c'est pour cela que l'exemple de la cheminée est à suivre. C'est un espace plus qu' intéressant pour la ville car nombre de cheminées sont condamnées aujourd'hui, les abeilles y sont présentent sans aucune gêne pour les propriétaires, seul l’essaimage révèle leur présence.
L'essaim primaire part avec la moitié de la colonie et sa ' vielle reine' ce qui me fait dire j'ai de la viande mais peu de ressource car spermatèque plus que consommée.
J'aime par dessus tout l'essaim secondaire qui lui a une jeune reine de l'année, elle est prête a assurer son boulot. avec la ponte des 2000 œufs par jour
c'est mon analyse sans aucune forme doctrinale de ma part ,le langage apicole doit vivre avec toutes ses respirations. .
avatar
lavignotte
V.I.P
V.I.P

Messages : 51
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 76
Localisation : PAU

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dame Frelonne : l'histoire du nichoir n°3...

Message  Antoine le Mar 19 Nov 2013 - 22:45

Merci pour vos infos, il y a de fortes chances pour que ce "squattage" de nichoir se reproduise régulièrement dans les années à venir... je pense reconstruire 2 nichoirs à frelons dans l'hiver en plus des 2 autres déjà disponibles. Il va falloir que je me trouve des apiculteurs sur mon nouveau secteur pour éviter de perdre les essaims Wink
avatar
Antoine
Modérateurs
Modérateurs

Messages : 1534
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 32
Localisation : Yvelines

Voir le profil de l'utilisateur http://guepes_frelons.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dame Frelonne : l'histoire du nichoir n°3...

Message  beez happy le Mar 11 Mar 2014 - 22:57

J'ai déjà eu l'opportunité de lire se sujet avant de m'être enregistré mais avec le printemps qui se rapproche, et vu les faibles réserves de miel que cette colonie avait à sa disposition j'aimerai savoir si cette colonie à survécu a cet hiver  Question 

beez happy

Messages : 6
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 20
Localisation : Montauban

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dame Frelonne : l'histoire du nichoir n°3...

Message  Antoine le Mer 20 Aoû 2014 - 20:35

De passage sur Toulouse pour les vacances voici les nouvelles, apparemment l'hiver n'ayant pas été trop rude les petites se portent bien... Peu de prédation du frelon asiatique cette année, 1 ou 2 de temps en temps mais beaucoup moins que l'an dernier !

avatar
Antoine
Modérateurs
Modérateurs

Messages : 1534
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 32
Localisation : Yvelines

Voir le profil de l'utilisateur http://guepes_frelons.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dame Frelonne : l'histoire du nichoir n°3...

Message  cybersix le Mer 20 Aoû 2014 - 20:59

Waouh !
Super ! Notre ruchoir n'est pas si actif
avatar
cybersix
V.I.P
V.I.P

Messages : 289
Date d'inscription : 02/11/2012
Age : 49
Localisation : Normandie - 11km de Rouen

Voir le profil de l'utilisateur http://www.saveur-sauvage.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dame Frelonne : l'histoire du nichoir n°3...

Message  Antoine le Lun 12 Jan 2015 - 21:01

Quelques images hivernales. Voici la fin de l'histoire, un apiculteur a récupéré l'essaim pour me libérer le nichoir. J'ai donc fait un peu de ménage (en prenant soin de laisser le haut des rayons pour le garder attractif pour les frelonnes de 2015) !





De beaux rayons d'environ 30cm x 20cm :

avatar
Antoine
Modérateurs
Modérateurs

Messages : 1534
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 32
Localisation : Yvelines

Voir le profil de l'utilisateur http://guepes_frelons.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dame Frelonne : l'histoire du nichoir n°3...

Message  cybersix le Lun 12 Jan 2015 - 21:03

waouh super !
As-tu récupéré du miel ?
avatar
cybersix
V.I.P
V.I.P

Messages : 289
Date d'inscription : 02/11/2012
Age : 49
Localisation : Normandie - 11km de Rouen

Voir le profil de l'utilisateur http://www.saveur-sauvage.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dame Frelonne : l'histoire du nichoir n°3...

Message  Antoine le Lun 12 Jan 2015 - 21:07

Il en restait un peu dans les cellules operculées du haut du nichoir, juste de quoi gouter Very Happy
avatar
Antoine
Modérateurs
Modérateurs

Messages : 1534
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 32
Localisation : Yvelines

Voir le profil de l'utilisateur http://guepes_frelons.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dame Frelonne : l'histoire du nichoir n°3...

Message  cybersix le Lun 12 Jan 2015 - 21:12

miam Smile
Je suis impressionnée par l'ordre et la rigueur !
avatar
cybersix
V.I.P
V.I.P

Messages : 289
Date d'inscription : 02/11/2012
Age : 49
Localisation : Normandie - 11km de Rouen

Voir le profil de l'utilisateur http://www.saveur-sauvage.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dame Frelonne : l'histoire du nichoir n°3...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum